Freelance ou portage salarial, comment se décider ?

Freelance

Publié le : 18 août 20225 mins de lecture

Les salariés qui souhaitent passer à leur propre compte hésitent souvent entre le statut de freelancer et celui du portage salarial. L’un comme l’autre possèdent des avantages et des inconvénients dont il faut tenir compte pour choisir en toute connaissance de cause. Dans cet article, nous allons vous fournir des informations utiles pour faire le bon choix.

La gestion administrative

Lorsque vous exercez en tant que Freelancer, vous êtes à la fois le patron et le comptable. Vous êtes alors tenu de prendre en charge toutes les tâches administratives relatives à votre activité :

  • Tenir une comptabilité détaillée
  • Préparer les factures et les envoyer aux clients
  • Vérifier les paiements
  • Gérer les relances des impayés
  • Déposer annuellement les comptes auprès du greffe
  • Déclarer le chiffre d’affaires à l’URSSAF
  • Régler les cotisations semestrielles
  • Déclarer la TVA tous les mois ou tous trimestres

Les missions représentent un vrai challenge pour le freelance, surtout au début de son activité. De plus, ces tâches requièrent un temps considérable, ce qui peut l’empêcher de se consacrer pleinement à la production. Si vous optez pour ce statut, vous allez vous disperser au lieu de vous concentrer sur les actions qui ont une valeur ajoutée tels que le suivi client, la prospection et le développement du business.

En revanche, en optant pour le statut du portage, vous payez des tiers pour accomplir les missions administratives. En d’autres termes, l’administration et la tenue de la comptabilité sont prises en charge par la société. Sachez que celle-ci s’occupe également de la rédaction du contrat une fois que toutes les clauses ont été consenties. De plus, à la fin de chaque prestation, c’est elle qui envoie la facture et relance les clients qui ont des retards de paiements.

De cette manière, en tant que salarié, vous disposez de plus de temps pour le cœur du travail et la recherche des clients. Découvrez alors comment faire une simulation de portage salarial.

À consulter aussi : Procédure pour ouvrir un compte bancaire professionnel en ligne

La protection sociale

La protection sociale est un autre élément dont vous devez tenir compte au moment de choisir votre statut. En effet, lors de la création de votre entreprise, vous serez en tant que freelance affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants. Anciennement RSI, cette affiliation vous donne droit à :

  • une assurance-maladie ;
  • des indemnités en cas d’accident ou de maladie ;
  • des allocations pour les congés parentaux ;
  • des allocations familiales ;
  • une assurance retraite de base ;
  • le droit à la formation.

En revanche, le salarié porté n’a pas à créer son entreprise. Tout ce qu’il a à faire, c’est de signer un contrat, à durée indéterminée ou déterminée, avec une entreprise de portage comme « ventoris.io« . Ainsi, il se voit accorder les mêmes avantages que les freelancers. Mais en réalité, la protection sociale dont le porté bénéficie est supérieure à celle d’un travailleur indépendant qui exerce sous une forme juridique plus conventionnelle. Prenons l’exemple de la retraire, le salarié doit cotiser plus que le freelancer. Même si les deux perçoivent la même rémunération, le premier aura une retraite plus élevée que le second. Notez que s’il ne se verse pas de salaire, l’indépendant ne débloque aucun droit à la retraite même s’il a opté pour l’EURL ou pour la SASU.

A savoir : Les travailleurs qui choisissent les autres statuts doivent atteindre un minimum de chiffre d’affaires s’ils souhaitent valider les trimestres.

À lire en complément : À qui s’adresse le portage salarial ?

L’accompagnement contre l’isolement : un critère décisif

Créer une société en tant que freelancer pose un problème majeur : l’isolement. Les travailleurs indépendants pilotent leur activité tous seuls. En l’absence de collègues et de supérieurs hiérarchiques, ils ne bénéficient d’aucun conseil. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour rester motivés et prendre les bonnes décisions. Cependant, on ne peut pas nier qu’en étant le seul décisionnaire du business, il y a des avantages considérables. Mais les inconvénients sont bien là, puisqu’au fil des années, les indépendants risquent d’être confrontés à des obstacles qui vont les empêcher d’avancer.

Pour cette raison, le freelance doit réseauté par ses propres moyens en choisissant de :

  • participer à des événements professionnels ;
  • se rendre à des séminaires ;
  • travailler dans un espace de co-working
  • rejoindre des cercles de discussion sur LinkedIn …

Le portage salarial devient intéressant lorsqu’il vous fournit des opportunités pour constituer votre réseau. De plus, un conseiller vous propose un accompagnement sur-mesure fort bénéfique pour le développement de votre activité. Les entreprises de portage mettent en place des ateliers de formation et meetings entre freelancers, ce qui permet à ces derniers de sortir de leur isolement.


Plan du site