L’outsourcing commercial, un levier de croissance pour l’entreprise

outsourcing

Publié le : 12 janvier 20227 mins de lecture

Souvent, les chefs d’une société ne connaissent pas la manière d’envoyer son service ou son produit à l’étranger, ce qui rend ses craintes plus explicites et le pousse à abandonner à tort toutes ces organisations internationalisation. En fait, les stratégies d’exportation peuvent permettre aux sociétés de délimiter les difficultés dues aux tendances et d’élargir leurs marchés à la baisse de la demande sur leurs marchés nationaux.

Définition de l’outsourcing

L’outsourcing est aussi appelé « externalisation ». C’est un processus par lequel une entreprise sous-traite des services à une entreprise externe qu’elle a effectué en interne jusqu’à présent ou peut avoir effectué en interne. Ce processus est plus répandu dans l’informatique (externalisation), qui dans la majorité des industries est une convention qui affecte les services principalement liés au développement et à la gestion de l’entreprise. En particulier, ce phénomène peut être assimilé à une externalisation des activités internes. Cette coopération prend alors la forme de sous-contrats entre les différents associés.

Certaines entreprises confient, entre autres, la gérance informatique entière à des associés de services ou sous-traitant et leur donne complètement la gestion des activités d’exploration de leurs clients. Plus globalement, cela peut inclure tout, la gérance des ressources humaines qui ont une liaison aux tâches d’externalisation, de l’analyse commerciale à l’installation, de la planification et la gestion. Par conséquent, l’externalisation des services ne signifie pas l’externalisation offshore de l’entreprise, car le centre de ses activités reste le lieu de l’implantation. Mais la force de vente supplétive peut augmenter le développement commercial à l’aide de la chasse d’affaire.

À consulter aussi : Force commerciale : faire appel à une agence spécialisée

Utilité de l’externalisation

Contrairement aux clichés exprimés par les concurrents, l’outsourcing n’est pas une notion visant à trouver des ressources humaines abordables. Il permet aux marques de parvenir aux ressources les plus caractérisées afin d’effectuer des tâches très particulières qui ne relèvent pas de leur propriété d’expertise. Les sociétés qui exigent un contenu SEO de haute qualité, mais qui n’ont pas les bons candidats, entre autres, peuvent s’orienter vers les entreprises de rédaction. Un bénéficiaire qui assure un contenu de qualité. Au niveau du travail, les sociétés externalisent habituellement leurs processus. L’externalisation peut également sauver la société d’une organisation trop coûteuse et lourde afin d’effectuer des activités à faible bénéfice ajoutées.

De plus, l’externalisation est une force de ventre supplétive qui aide les entreprises à se développer rapidement. Pendant le déchargement des tâches peu bénéficiaire qui sont important à leur activité, les sociétés ont plus de temps pour se concentrer sur les facteurs qui génèrent des ventes. Mieux se concentrer sur le centre d’affaires. À l’aide de la nouvelle vie apportée par les fournisseurs externes, l’entreprise peut s’améliorer et prendre du recul.

Autres utilités : l’externalisation assure également la rationalisation des coûts. En fait, une société peut procéder à des économies d’échelle à l’aide de ses sous-traitants, notamment s’il s’agit de sociétés offshore, comme le cas de Madagascar. L’externalisation des activités n’a plus besoin d’engager d’achat de logiciels et des prix de formation pour des tâches particulières, sans tenir compte d’investissement technologique.

À lire en complément : Pourquoi réaliser un diagnostic interne d'entreprise

Bien choisir son prestataire

Il existe des sociétés qui n’ont pas encore succombé à l’alarme de l’externalisation commerciale. Certains dirigeants redoutent de subir des impacts culturels inutiles et de ne pas conserver leur culture de société. Pour y remédier, il est essentiel de faire le bon choix sur son fournisseur, une personne qui dispose des mêmes valeurs et qui sait s’adapter. Cependant, cela ne signifie pas que les entreprises doivent s’appuyer sur les fournisseurs. Proprement, les entreprises « commanditaires » craignent de déléguer une tâche à un tiers ou même plusieurs et de perdre leur capacité. Il ne faut pas oublier que c’est un travail effectué autour de l’activité essentiel, mais qui n’est pas indispensable. Généralement, l’exécution a lieu au sein de la société, mais pas à l’extérieur.

Également, la confidentialité est un obstacle pour les sociétés à ne pas sous-traiter, car elles s’inquiètent de l’espionnage ou des fuites d’informations. Il est très important de savoir que toute tâche sous-traitée est régie par un accord entre le prestataire de services et le donneur d’ordre. Cet accord anticipe des clauses de discrétion. En fait, les entreprises d’outsourcing sont obligés de ne pas dévoiler des informations, car elles sont professionnelles.

L’outsourcing en pratique

L’externalisation de certaines tâches et missions d’une entreprise exige une recherche au niveau de l’estimation et une recherche approfondie de la comparaison du retour sur investissement et des prix​​, mais aussi sur le même plan que d’autres points clés comme la philosophie, la qualité de service, performance et la délégation Confidentialité aux associés d’externalisation.

Donc, en conclusion, le but de l’externalisation commerciale est formellement de devenir un outil d’optimisation et de réduction des prix, et donc simplement d’augmentation de rentabilité. De cette manière, en déléguant certaines tâches à des associés externes, l’entreprise initiale peut ne plus se soucier de la gérance des tâches annexes et se concentrer sur son centre de métier pour améliorer les performances. Il s’agit donc principalement de la tâche qui demande beaucoup de temps, celle qui requiert le plus de main-d’œuvre ou qui n’élabore aucune valeur ajoutée susceptible de faire l’objet d’une externalisation.

 

Plan du site