8 conseils pour ouvrir son site e-commerce

Le nombre d’e-commerçant en France a augmenté de 13% en 2014 par rapport à 2013. De plus en plus d’entreprises se lancent dans le commerce en ligne ; qu’il s’agisse de leur seul canal de vente ou qu’il soit couplé à d’autres modes de distribution, que cette boutique en ligne s’adresse à des particuliers ou à des professionnels. Voici 8 conseils si, vous aussi, vous souhaitez ouvrir votre boutique en ligne.

 

Etudiez les plateformes de vos concurrents

Il est bon d’étudier les sites de vos concurrents. Cela vous permettra de lister leurs forces, leurs faiblesses ainsi que les services que ces derniers proposent (livraison gratuite à partir d’un certain montant, service relation client en ligne, etc.) pour mieux vous différencier.

 

Réalisez un cahier des charges

Dans la majorité des cas, votre site e-commerce sera réalisé par un tiers.  Ce prestataire, malgré son expertise, ne connaît pas ou peu votre activité et ses contraintes. Nous vous conseillons donc de rédiger un cahier des charges en listant de façon exhaustive toutes les particularités liées à votre activité.

Ces particularités peuvent concerner :

  • La tarification : tarifs différents en fonction du compte client, tarifs dégressifs, …
  • Les frais de port : produits fragiles ou volumineux, différentes possibilités de livraison, multiples expéditeurs, …
  • Les fiches produits : champs nécessaires à remplir, déclinaisons produits à afficher (coloris,…), produits à option (personnalisation), …
  • La gestion des commandes : informations à afficher sur les bons de commandes, les factures, …

 

Choisir le bon CMS

Un CMS, pour Content Management System, est le système qui va vous permettre de modifier simplement vos contenus sur votre site e-commerce. Il faut donc apporter un soin tout particulier à sa sélection. Voici quelques critères de choix :

  • Mon CMS est-il soutenu ? Les CMS (souvent open-sources) fédèrent des communautés de développeurs qui les maintiennent à jour et les font évoluer en codant des extensions.
  • Mon CMS est-il intuitif ? Votre équipe et vous allez faire vivre votre site e-commerce. Vérifiez donc qu’il vous est possible de modifier les produits, les promotions et d’accéder aux commandes simplement.

 

Optimisez votre catalogue

L’une des tâches les plus chronophages sera de remplir et de maintenir à jour votre catalogue produit.

Nous vous conseillons de soigner la description de vos produits. La plupart des boutiques se contentent des contenus fournis par leurs fournisseurs alors que ces textes sont importants pour vos futurs clients comme pour le référencement.

Si votre catalogue compte plus de 100 références, il sera plus aisé d’importer un tableur .csv que de détailler chaque produit.

 

Anticipez la mise en place du module bancaire

Même s’il est tout à fait possible de gérer vos encaissements avec Paypal, une solution de paiement bancaire est un élément de réassurance pour vos clients.

Prenez rendez-vous avec votre conseiller pour connaître les différentes offres que propose votre banque. Attention aux premier prix. Certaines offres peuvent ne pas intégrer le retour panier automatique qui renvoie vos clients vers votre site après leur paiement.

Sachez cependant que l’installation et le test d’un module bancaire peut prendre jusqu’à trois jours.

 

Gagnez du temps sur vos livraisons

90% des colis français transitent par le réseau de La Poste. Nous vous encourageons à prendre un rendez-vous avec leurs conseillers afin de discuter des facilités de dépôts de colis, de la tarification, etc.

Autre astuce : certains CMS possèdent des plugins permettant d’imprimer directement les étiquettes des colis en récupérant les informations de votre commande.

 

Gérez vos stocks en temps réel

Il  est possible de connecter votre logiciel de gestion de stock à votre site e-commerce. Ainsi, toutes vos données produits et stock sont mises à jour régulièrement et vous ne risquez pas de vendre un produit en rupture de stock.

 

Ne négligez pas le volet juridique

Nous vous conseillons de faire rédiger vos conditions générales de vente et vos mentions légales par un avocat spécialisé. Ces documents vous protégeront en cas de litige.

 

N’hésitez pas à commenter cet article pour partager avec nous vos conseils.

Vincent

Directeur de la Stratégie Produits, j’ai intégré Divalto en 1999. Je suis aujourd’hui membre du comité exécutif et en charge de la gouvernance de la R&D du groupe.

Répondre