6 bonnes pratiques pour lancer sa PME avec efficacité

La création d’une PME naît de si peu : une idée ! Et avoir une idée en béton est très certainement la partie la plus compliquée dans le lancement d’une entreprise. Puis, viennent les étapes administratives et les analyses, celles-là même qui doivent vous apporter des garanties assez solides pour que votre projet soit viable. Une fois les formalités accomplies, que vous disposez de tous les documents nécessaires, votre PME est créée. Mais ce n’est pas le tout d’avoir le droit d’exercer votre activité, encore faut-il vous assurer que les affaires démarrent sur les chapeaux de roue, vous serez plus serein et votre banque (et/ou vos investisseurs) seront rassurés. Pour vous garantir une lancée en orbite réussie, nous comptons 6 points essentiels.

 

Trouver des fournisseurs

S’il peut être utile de passer par un réseau préexistant, il est également tout à fait possible de trouver des fournisseurs simplement. Comment ? À l’aide d’appels d’offre ! Il n’y a rien de tel que la concurrence pour motiver les entreprises à se surpasser.

 

S’équiper avec soin

Si l’on met souvent en avant les compétences humaines au sein de l’entreprise, il n’en reste pas moins qu’il est essentiel de correctement s’équiper. Cela signifie s’équiper de logiciels et applications performantes. Par exemple, le logiciel de gestion Divalto permet de gérer la production, garder un œil sur la comptabilité, surveiller la gestion commerciale et encore éditer les contrats, les paies et les bulletins de salaire.

 

Choisir le bon associé

Il est essentiel de choisir un associé qui complète votre profil. Attention à ne pas s’associer avec une personne qui vous ressemble trop ou avec qui on ne se sente pas à l’aise dès le début. Si vous ne connaissez pas personnellement votre associé, n’hésitez pas à vous renseigner sur les éléments financiers et juridiques le concernant.

 

Trouver un local à moindre coût

Cette étape consiste à envisager des systèmes annexes, c’est-à-dire de lancer votre activité en limitant les dépenses. Par exemple, pourquoi ne pas tenter le système de location de gérance ? Cela consiste à occuper un local commercial d’un propriétaire d’un fonds de commerce (ou artisanal) contre loyer. Cela vous évite ainsi d’engager des frais immobiliers, et de la même façon vous pourrez bénéficier de la réputation et de la visibilité déjà existantes de votre « bailleur ».

 

Se baser sur son réseau

Cinquièmement, l’idéal est de mettre tous ses proches à contribution. Cartes de visite, flyers, page Facebook… il ne faut pas négliger la communication, c’est très certainement grâce à elle que vous obtiendrez 75% de vos prospects. Faites le tour des commerces qui se trouvent autour de votre local, démarchez, présentez votre entreprise. Soyez souriant, avenant, courtois. Donnez envie !

De la même façon, les réseaux sociaux peuvent largement participer à votre success story. Investissez quelques deniers en promouvant votre page. Résultats garantis !

 

Maîtriser son business plan

Même si cela vous effraie et que vous redoutez le négatif, vous devrez consulter régulièrement votre compte en banque et maîtriser toutes les transactions afin d’éviter la banqueroute. Le business plan établi pourra vous aider à définir les dépenses auxquelles vous devrez faire face. Toutes les formalités administratives que vous aurez effectuées au préalable doivent rentrer dans cette estimation.

Vincent

Directeur de la Stratégie Produits, j’ai intégré Divalto en 1999. Je suis aujourd’hui membre du comité exécutif et en charge de la gouvernance de la R&D du groupe.

visuel_crm

1 commentaire

  1. Vincent,
    Je viens compléter « s’équiper avec soins ». En effet, toute son énergie doit être orientée vers ses prospects et ses clients. Un entrepreneur ne doit pas se tromper d’objectif. Pour optimiser son temps de traitement des activités de gestion, il faut mettre en place des outils logiciels avec les bons niveaux de sauvegarde des données. Utiliser une solution cloud comme Divalto idylis, c’est disposer rapidement d’outils de productivité. Quand on démarre une activité, c’est fondamental.

    Pascal

Répondre